Dépendants

Dépendants

Vous avez aimé l’année 2020 ? Si elle nous a appris une chose, c’est que nous ne savons pas à l’avance de quoi demain sera fait. Abandonnons donc les pronostics pour 2021.

Notre devise pour la nouvelle année est : « Humiliez-vous sous la main puissante de Dieu, afin qu’il vous élève au moment fixé ; déchargez-vous sur lui de tous vos soucis, car il prend soin de vous » (1 Pierre 5.6-7, TOB). Deux exhortations qui n’en font qu’une. Notre tête, la Parole nous dit de ne pas nous la monter (l’orgueil) et de ne pas nous la prendre (l’inquiétude). Pourquoi se monte-t-on la tête, pourquoi se prend-on la tête ? La réponse tient en un mot : maîtrise. On peut se croire maître en jouant au plus fort, au plus malin, au plus riche, etc. Quant à l’inquiétude au-delà du raisonnable, elle traduit un sourd sentiment de perte de maîtrise.

Soyons réalistes : nous ne maîtrisons pas demain. Que Dieu nous donne de traduire cela par un abandon à Lui dans la confiance.

M. S.

Paix sur la terre

Paix sur la terre

Il fait nuit, il est tard. Rien ne laissait penser que cette veille des bergers serait différente de toutes les autres. Mais soudain, un ange ! Ils annoncent une bonne nouvelle : un Sauveur est né pour vous. Cette nouvelle a poussé des multitudes célestes à la louange : « Gloire à Dieu dans les lieux très hauts, et paix sur la terre parmi les hommes qu’il aime ! » (Luc 2.14).

Si les mauvaises nouvelles peuvent s’accumuler autour de nous, et qu’on semble bien loin de la paix sur la terre, souvenons-nous de cette louange céleste d’il y a 2000 ans. Dieu, en quelque sorte, partage sa gloire du ciel avec les hommes sur la terre ! Jésus-Christ a été ce canal par lequel la gloire et la paix sont venues dans le monde.

Le temps de l’Avent, celui qui nous conduit à Noël, est bien plus que le réconfort d’un moment. C’est l’installation d’une paix durable dans notre cœur, car nous sommes des êtres humains, que Dieu aime profondément. Gardons confiance dans le Dieu de la paix !

C.J.