Corde raide

Corde raide

Nous voilà de retour de vacances. Rien ne vaut son chez-soi, dit-on. Mais sommes-nous vraiment chez nous ?

Le Nouveau Testament dépeint plutôt les chrétiens comme « résidents temporaires et étrangers sur la terre » (1 Pierre 2.11). Remarquons qu’un « résident temporaire » est là pour un temps pas forcément court et qu’il est encouragé à s’intégrer. C’est ainsi qu’on peut témoigner de Dieu. Jésus a pleinement vécu sa vie d’homme, en faisant du bien autour de lui. Il a prié son Père pour nous en disant : « Tout comme tu m’as envoyé dans le monde, je les ai moi aussi envoyés dans le monde » (Jean 17.18).

Pourtant il y a comme un décalage. Jésus n’était pas prophète en son pays. Un résident temporaire reste un déraciné. S’intégrer sans s’assimiler, voilà notre numéro d’équilibriste. Et cela dans un esprit positif d’amour pour les autres. (M.S.)