Gonflé !

Le pain que nous mangeons bénéficie d’un phénomène irremplaçable : un champignon qui fait fermenter de la farine trempée : la levure ! Cette image est employée dans la Bible pour décrire ce qui infecte, ce qui abime tout un ensemble. « Un peu de levain fait lever toute la pâte » (1 Corinthiens 5.6). Le problème était que l’Église était contaminée par une poignée de personnes qui justement… se gonflait d’orgueil en relativisant le mal.

Il s’agit, au contraire, de fêter la présence de Jésus en se gardant de levain. Tant pis pour la pâte levée qui régale nos papilles, tant pis pour le plaisir que procurent l’orgueil et le péché : nous voulons manger « le pain sans levain de la pureté et de la vérité » (verset 8, Bible en français courant).

Quels sont les traces de ce mauvais levain qui continueraient à infecter notre vie personnelle ? Nos relations avec les autres ? Ou bien notre Église ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *