Patience, papillon !

Faire la queue, attendre son tour, sans pousser, sans se faufiler, sans maugréer, que ce soit à la caisse des grands magasins, à ski, dans les ralentissements autoroutiers, la patience n’est pas innée.
S’arrêter, attendre, ça demande des efforts, et pourtant attendre, ne rien faire, ça devrait être facile, non ?

« Qu’il est bon d’attendre en silence le secours de l’Éternel ! » (Lamentations 3.26).

Attendre et prier, avec confiance et patience ! Se tourner vers le Seigneur, lui parler, lui exprimer nos doutes, nos difficultés, nos inquiétudes, attendre avec foi. L’horloge de Dieu est à l’heure, Il n’est jamais en retard au rendez-vous ! Le printemps arrivera, c’est certain, mais en son temps, la nature a son rythme ; nous devons attendre avant de voir éclore les premiers bourgeons. Attendre, avec confiance en celui qui tient tout dans ses mains.

« Et la paix de Dieu, qui surpasse toute intelligence, gardera vos cœurs et vos pensées en Jésus-Christ. » (Phil. 4.7)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *