Réouverture de nos locaux

Après 12 semaines d’arrêt de nos rencontres dans nos locaux, nous sommes autorisés à reprendre les rassemblements, en respectant un plan de protection pour tous. Vous pouvez donc vous rendre à nos rencontres en toute sécurité ; nous nous sommes engagés à suivre toutes les recommandations en vigueur.

Nous allons continuer pendant quelques temps la diffusion en direct des cultes (lien sur eebc.ch/live) pour tous ceux qui choisiraient de rester encore chez eux.

Vous pouvez consulter le plan de protection détaillé ici, version du 3 juin 2020.

De manière évidente, il y aura des adaptations, des manques, des frustrations dans la reprise de nos activités. Mais nous croyons qu’il est bon malgré tout que le peuple de Dieu se rassemble !

Si vous disposez d’un masque de protection, merci de le prendre avec vous. Il sera indispensable si vous souhaiter chanter ! (Des masques seront aussi à disposition sur place).

Marathon en côte

Marathon en côte

Il y a une année, j’avais parlé de la pente et de la côte. Cette année, le temps qui s’ouvre a franchement l’allure d’une côte.

La côte à gravir, nous sommes tellement heureux de la voir apparaître enfin au détour d’un virage : la reprise de nos rassemblements. Celle-ci est assortie d’un plan de protection bien nécessaire qui demandera vigilance et efforts à toutes nos forces vives. Nous devrons nous adapter à des pratiques d’Église qui seront différentes, à des changements qui s’imposent à nous par la force des choses. Il s’agira d’être créatifs pour vivre l’amour fraternel et l’amour du prochain là où nous sommes.

Jésus nous l’a promis : « Quant à moi, je prierai le Père et il vous donnera un autre défenseur afin qu’il reste éternellement avec vous : l’Esprit de la vérité… » (Jean 14.16-17, Segond21). L’Esprit nous donnera de persévérer dans ce marathon de l’amour. M. S.

Ormie et la persévérance

Bonjour les enfants.

Nous vous invitons à visionner avec vos parents la petite vidéo ci-dessous, qui illustre bien le thème de la persévérance. Ensuite, vous pourrez répondre en famille aux quelques questions qui suivent.

Questions

  1. Pourquoi Ormie se donne-t-il tant de peine ?
  2. Si j’avais été à sa place, qu’est-ce que j’aurais pu imaginer d’autre pour attraper les cookies ?
  3. Est-ce que j’aurais persévéré autant qu’Ormie ou bien j’aurais abandonné bien avant ?
  4. Pense à quelque chose qui est difficile à faire pour toi (à l’école, dans ta famille, pendant tes loisirs, dans ton caractère…). Demande à Dieu de t’aider à persévérer.

Mémorisez ensemble cette parole de la Bible :

Faisons le bien sans nous décourager !

Galates 6.9a

Pour aller plus loin

  • N’y a-t-il pas des choses pour lesquelles je ne devrais PAS persévérer ? (Si le bocal de cookies était en haut du frigo, c’était peut-être justement pour qu’Ormie ne le mange pas à ce moment-là !)
    Est-ce que tout je désire est bon pour moi ?

Coronavirus

Coronavirus

Nous connaissons tous la situation sanitaire dans notre pays due au Covid-19, et la solidarité que nous pouvons tous mettre en œuvre pour en limiter la propagation.
C’est la raison pour laquelle le Conseil d’Église a décidé de :

renoncer à organiser dans nos locaux les rencontres habituelles.

Ceci concerne, pour l’instant, les prochains dimanches, ainsi que les rencontres en semaine, jusqu’au 1er avril.

Pendant ces semaines particulières, nous voulons continuer à cultiver la communion fraternelle. Nous pouvons utiliser tous les moyens de communication dont nous disposons, et même nous rencontrer à quelques uns dans les foyers, en restant attentifs aux consignes données par les autorités.

Persévérons dans la prière les uns pour les autres et pour le monde !

Culte du 15 mars 2020 : Lien Youtube

Culte du 22 mars 2020 : lien Youtube à venir

Nous vous remercions pour votre compréhension et prions tous ensemble que la propagation du coronavirus s’arrête au plus vite.

Le Conseil d’Église.

Solidarité et entraide

Voici un courrier datant du 17 mars, nous invitant à l’entraide mutuelle ; c’est dans ces moments que nous pouvons manifester concrètement la communion fraternelle !

Quelques idées

Comment occuper sainement nos enfants ? L’association KidsTeam propose trois activités :

  • le concours biblique par correspondance pour les 8 à 18 ans ; on peut télécharger l’inscription ici.
  • le site sécurisé de www.clique-la-vie.com qui propose récits bibliques, versets, chants et autres activités sympathiques
  • des livrets de méditation quotidiennes qui sont proposés sur le site www.kids-team.com/ch-fr, certains gratuitement.
Une réflexion sur ce thème, de la part d’un membre du Réseau évangélique allémanique.

Gonflé !

Gonflé !

Le pain que nous mangeons bénéficie d’un phénomène irremplaçable : un champignon qui fait fermenter de la farine trempée : la levure ! Cette image est employée dans la Bible pour décrire ce qui infecte, ce qui abime tout un ensemble. « Un peu de levain fait lever toute la pâte » (1 Corinthiens 5.6). Le problème était que l’Église était contaminée par une poignée de personnes qui justement… se gonflait d’orgueil en relativisant le mal.

Il s’agit, au contraire, de fêter la présence de Jésus en se gardant de levain. Tant pis pour la pâte levée qui régale nos papilles, tant pis pour le plaisir que procurent l’orgueil et le péché : nous voulons manger « le pain sans levain de la pureté et de la vérité » (verset 8, Bible en français courant).

Quels sont les traces de ce mauvais levain qui continueraient à infecter notre vie personnelle ? Nos relations avec les autres ? Ou bien notre Église ?

Patience, papillon !

Patience, papillon !

Faire la queue, attendre son tour, sans pousser, sans se faufiler, sans maugréer, que ce soit à la caisse des grands magasins, à ski, dans les ralentissements autoroutiers, la patience n’est pas innée.
S’arrêter, attendre, ça demande des efforts, et pourtant attendre, ne rien faire, ça devrait être facile, non ?

« Qu’il est bon d’attendre en silence le secours de l’Éternel ! » (Lamentations 3.26).

Attendre et prier, avec confiance et patience ! Se tourner vers le Seigneur, lui parler, lui exprimer nos doutes, nos difficultés, nos inquiétudes, attendre avec foi. L’horloge de Dieu est à l’heure, Il n’est jamais en retard au rendez-vous ! Le printemps arrivera, c’est certain, mais en son temps, la nature a son rythme ; nous devons attendre avant de voir éclore les premiers bourgeons. Attendre, avec confiance en celui qui tient tout dans ses mains.

« Et la paix de Dieu, qui surpasse toute intelligence, gardera vos cœurs et vos pensées en Jésus-Christ. » (Phil. 4.7)